Le détecteur de faux billet : pourquoi est-ce si important ?

Les billets de 20 € et de 50 € représentent les plus grands risques de contrefaçon.

Ce sont les commerçants les premières victimes de la fausse monnaie en France.

Comment détecter les faux billets, quel détecteur de faux billet choisir, comment cela fonctionne, et comment reconnaître de la fausse monnaie ?

Nous vous donnons ici toutes les infos importantes.

faux billet

Les commerçants, premières victimes

Il faut savoir que toute fausse monnaie est déclarée sans valeur et vous ne pourrez pas obtenir de dédommagement au titre de perte financière dans le cas où vous seriez victime d’un paiement en fausse monnaie.

Pire, vous risquez de gros ennuis si vous tentez de remettre en circulation ce faux argent, et pourriez être entendu par les forces de l’ordre, voire écoper d’une amende si vous ne le déclarez pas.

Tous les types de commerces sont exposés au risque de fausse monnaie, du petit commerçant au gros commerce équipé de caisses automatiques (certains faux sont très bien réalisés, mais de plus en plus de caisses automatiques savent les repérer).


Plus vous manipulez d’argent liquide, plus la cadence d’encaissement est élevée, plus la tentation sera grande d’essayer de vous glisser un faux billet. C’est le cas par exemple pour les vendeurs de marchés, les bars, les cafétérias, les vendeurs ambulants, les supermarchés, etc.

Pour toutes ces raisons, si vous n’êtes pas confiant dans vos capacités à repérer à l’œil nu de la fausse monnaie, vous auriez tout à gagner à vous équiper d’un détecteur.

Qui plus est ceux-ci sont désormais disponibles pour un très petit budget. Cela vous évitera de grosses déconvenues au moment de déposer votre recette à la banque !

faux billet 20

La circulation des faux billets en France

20 000 faux billets en Euros ont été saisis en 2019. Un trafic qui, contrairement à ce que l’évolution de la technologie monétique pourrait laisser croire, connaît un développement florissant !

Les billets de fausse monnaie les plus courants sont les coupures de 20 € et 50 €, qui représentent plus de 80 % de la contrefaçon (sans doute parce qu’on se méfie davantage d’un billet de 200 € !)

Un phénomène qui s’explique en partie par la circulation de « Movie Money » : de fausses coupures en Euros utilisées comme accessoires dans le cinéma, sur le territoire français et qui se retrouvent aujourd’hui dans les poches des particuliers.

Cependant même si ces billets indiquent clairement la couleur de cet argent (mention « Movie Money » dans le coin supérieur gauche), la majorité ne prend pas garde et se laisse prendre au piège… ou malheureusement, tente sa chance en achetant ces billets sur des sites chinois et en essayant de les utiliser dans les commerces en France !

On retrouve surtout ces billets dans les lieux de sorties nocturnes (bars, boîtes de nuit) ou dans les commerces fréquentés par les étudiants .

Avantages de posséder un détecteur billet

En plus de vous protéger de toute contrefaçon et des désagréments financiers administratifs qui les accompagnent, le détecteur de faux billet a un avantage indéniable pour les commerçants.

À savoir : celui de mettre un terme à tout débat avec le client !

Le principe de fonctionnement d'un détecteur de faux billets vous évitera d’argumenter avec votre client sur votre refus d’accepter un billet contrefait (l’innocence du client en la matière est tout à fait possible, et bien souvent il est aussi surpris que vous de se trouver en possession d’une contrefaçon !).

Vous trouverez facilement un détecteur de faux billets pas cher, par exemple un détecteur de faux billets Retif, pour vous protéger contre la fraude.

Où acheter un détecteur de faux billets 

Magasins de bureautiques
Fournisseurs d’équipement professionnel
Sites de vente en ligne

Que faire si on vous remet un faux billet ?

Si malheureusement vous êtes victime d’un paiement en faux billet, sachez qu’il vous est interdit de le remettre en circulation (article 442-7 du Code pénal), vous risqueriez de lourdes sanctions et une amende pouvant aller jusqu’à 7 500 €.

Vous devez remettre le ou les billets à la Banque de France (article L. 162-2 du code monétaire et financier) contre un reçu. Vous pouvez également vous rendre dans un commissariat et remettre à la police les billets incriminés. Vous devrez donner des renseignements sur l’endroit, la date de perception du billet, la personne qui vous l’a remis, etc.

Sachez que vous ne pourrez pas « échanger » votre faux billet à la banque contre un vrai !


Un faux billet, c’est de l’argent perdu. Toutefois le fisc vous autorise à déduire cette perte de votre résultat comptable.

Si vous ne repérez pas le faux billet et le déposez sans le signaler à votre banque avec votre recette du jour, vous pourriez par ailleurs être convoqué pour une audition...

movie money

Refuser le paiement en espèces ?

La loi est claire au sujet du paiement en espèces : le règlement d’un achat en espèces est le seul moyen de paiement qui ne peut pas être refusé par un commerçant (sous peine d’une amende de 150 €). Peu importe la valeur faciale du billet.

Les cas dans lesquels vous pouvez refuser un paiement en espèce sont ceux-ci :

  • il s’agit de pièces et/ou de billets en devises étrangères
  • les pièces et/ou les billets sont en trop mauvais état pour être remis en circulation
  • le paiement proposé se fait avec plus de 50 pièces
  • vous ne disposez pas de monnaie suffisante, ou le client ne dispose pas de l’appoint et propose une trop grosse coupure pour s’acquitter d’une petite somme (un billet de 100 € pour régler un café par exemple). Vous avez en ce cas la possibilité de refuser le paiement en espèces, de demander l’appoint au client, et en dernier recours vous pouvez informer votre client que vous n’êtes pas tenu de lui rendre la monnaie. Attention, c’est le seul cas toléré pour un tel refus !
  • vous tenez un commerce de nuit et à ce titre bénéficiez de l’autorisation de refuser le paiement en espèces, pour limiter les risques d’agression
  • si un client vous propose un billet manifestement faux, vous avez l’obligation de le refuser, l’interdiction de le remettre en circulation, et la possibilité de prévenir les autorités pour venir sur place constater le délit. Attention toutefois à rester prudent et courtois : le client n’est pas nécessairement complice de cette fraude et pourrait posséder un faux billet sans le savoir.

Pour tout paiement supérieur à 3000 €, il est interdit de se faire régler en espèces. 


Ceci est une mesure de lutte contre la fraude fiscale et le blanchiment de capitaux.

Vous devez demander un chèque, un virement, ou un paiement par carte (seuls moyens de paiement à laisser une empreinte ou trace).


Accepter un paiement en espèces pour une somme supérieure à 3000 € vous expose à une amende de 5 % de la somme.

Comment reconnaître un faux billet à l’œil nu

Si vous ne disposez pas encore d’un détecteur de billet de banque, la Banque Centrale Européenne a mis en place le site internet Euro Check pour vous aider avec une application detecteur faux billet à identifier de la fausse monnaie au moyen d’une ckeck list, en cas de doute.

Il existe une série assez complexe de signes distinctifs :

  • Le papier est ferme et craquant. De petites fibres, incorporées dans l’épaisseur du papier, ressortent.
  •  Au toucher, vous sentirez au recto, une série de petites lignes imprimées en relief sur les bordures, à gauche et à droite, ainsi qu’un relief sur le chiffre de grande dimension indiquant la valeur du billet.
  • Par transparence, un fil de sécurité apparaît sous la forme d’une ligne sombre. 
  • La fenêtre située dans l’hologramme devient transparente et fait apparaître un portrait sur les deux faces du billet. 
  • Au recto, l’hologramme montre des lignes aux couleurs de l’arc-en-ciel.
  • Certaines zones du billet comportent une série de micro lettres pouvant être lues à l’aide d’une loupe. Les lettres sont nettes, pas du tout floues.
reconnaitre faux billet

Mises bout à bout, toutes ces caractéristiques attestent de l’authenticité d’un billet.

Toutefois la seule façon de vous en assurer à 100 % est de recourir à un détecteur de faux billets UV ou à lumière à infrarouge spéciale.

Formation à la détection de faux billets


La Banque de France forme les professionnels chargés de la manipulation d’espèces à l’authentification.


Cette formation est gratuite, ayant pour objectif de lutter contre la contrefaçon. Vous apprendrez à utiliser la méthode « TRI » (Toucher, regarder, Incliner) pour reconnaître à l’œil nu les faux billets. Les sessions de formation durent environ 2 heures et se font sur demande auprès de la Banque de France de votre ville.

Fonctionnement des détecteurs de faux billets 

On trouve sur le marché plusieurs types de détecteurs de faux billets.

  • Les détecteurs de faux billet manuels, à décision humaine

Meilleur marché que les détecteurs automatiques (moins de 60 €), ces détecteurs permettent uniquement de détecter le filigrane sous une lampe à UV.

Le commerçant devra alors décider de refuser ou non le billet.

Il faut savoir que certains faux billets peuvent passer entre les mailles du filet et déjouer l’astuce du filigrane.

  • Le stylo détecteur de faux billet

Pour 5 € un stylo avec une encre spéciale permet de détecter un faux billet (sur un vrai billet, l’encre disparaît en quelques secondes). C’est une méthode qui n’est toutefois pas imparable.

L’utilisateur valide ou non les coupures.

  • Les détecteurs de faux billets à lumière blanche et lampe UV (ou infrarouges)

La détection se fait par UV (pour détecter une série de caractéristiques physiques du billet). L’utilisateur valide ou non les coupures.

Leur fiabilité est généralement excellente.

Ces détecteurs ont également l’avantage d’être transportables si votre commerce est ambulant par exemple.

  • Les détecteurs automatiques
appareil faux billet

La machine détecte en quelques secondes, grâce à une série de points de vérification, un faux billet.

Elle est imparable, car elle analyse jusqu'à 7 caractéristiques différentes et émet un bip si le billet contrefait.

100 % fiable, le détecteur automatique mettra un terme à tout « débat » avec le client.

Son prix peut toutefois aller jusqu’à 300 €.

Un port USB permet une mise à jour en cas d’impression de nouvelles coupures officielles, et également de recharger la batterie de l’appareil détecteur faux billet.

Les détecteurs de faux billets les plus performants sont fiables à 100 % et n’ont jamais été déjoués par les faussaires.

  • Les doubles appareils : compteuse et detecteur de faux billets automatique
compteur détecteur billet

Ces appareils ont une double fonction, et permettent de trier et compter les billets, tout en détectant les fausses coupures.

Évidemment ces machines sont réservées aux commerces de taille importante (ils traitent plus de 900 billets à la minute) ou manipulant une quantité importante d’espèces. Ils sont capables de détecter un faux billet en moins de 1/2 seconde !

Ce sont évidemment les plus chers du marché.

La certification BCE (Banque Centrale Européenne)


Au moment de choisir votre détecteur de billets automatique, assurez-vous que l’appareil porte la certification de la Banque Centrale Européenne, indiquant son efficacité et sa fiabilité et la possibilité de mise à jour detecteur de faux billets gratuite.

Ces appareils sont testés, approuvés, et sont prévus pour recevoir des mises à jour régulières.

Évidemment, cela ne vaut que pour les billets en Euros.