Monnayeur automatique : sécurité, hygiène et gain de temps

Depuis quelques années dans les petits commerces, on voit apparaître le monnayeur automatique en lieu et place du traditionnel tiroir-caisse.

Les boulangeries et les commerces de petite restauration en particulier ont contribué à l’essor de ce moyen de paiement et d’encaissement.

Il faut dire que les avantages du monnayeur automatique sont nombreux.

Explications.


Changement des habitudes de paiement

Les consommateurs avaient largement pris l’habitude des caisses d’encaissement automatique sur les parkings, ou dans les distributeurs automatiques de pizza ou de lait…

D’ailleurs l’explosion des distributeurs automatiques (de snacking, de bossons, de confiseries, de pain, de lait, de fromage, de charcuterie, de chocolat…) en particulier et l’automatisation des transactions en général, a largement démocratisé le paiement automatisé.

Il ne se trouve plus un supermarché, ou une grande surface de sport ou de produits cosmétiques sans sa ligne de caisses en libre service : après avoir scanné lui-même ses articles, le client choisit le mode de règlement (carte ou espèces, carte de fidélité) et insère dans la machine sa carte ou ses espèces.

La caisse automatique lui remet alors sa monnaie le cas échéant, et son reçu de vente. Fin de la transaction simplifiée.

Moins de temps d’attente, peu de place pour les erreurs, et un client pressé et autonome satisfait.

Du côté des magasins également c’est un avantage : moins de personnel, moins de frais, moins d’erreurs de caisse, une plus grande fluidité de passage en caisse.

Mais surtout : le client a le choix !

Il faut dire que l’époque s’y prête, avec le boom des ventes en ligne et du self-service. Plus rapide, moins d’interactions, le client se gère tout seul et il aime ça.

caisse automatique boulangerie

Fonctionnement d’un monnayeur automatique

Il existe actuellement trois types principaux de monnayeurs automatiques :

  • le monnayeur comparateur
  • le monnayeur mécanique
  • le monnayeur électronique programmable

Qui sont eux-mêmes divisés en deux catégories :

  • le monnayeur rendeur (qui rend la monnaie)
  • le monnayeur accepteur (qui ne rend pas la monnaie)
  • le monnayeur comparateur

C'est en quelque sorte l’ancêtre du monnayeur automatique : la machine reconnaît une pièce par comparaison avec une pièce témoin qui lui sert d’étalon.

Il va comparer la signature électronique des deux pièces, et va accepter ou refuser la pièce insérée selon cette simple équation.

C’est typiquement le monnayeur pour distributeur automatique ou le monnayeur laverie automatique.

Ce type de monnayeur n’accepte pas les billets, et seulement une quantité réduite de pièces (généralement 2 €, 1 € et 50 cents).

Il est assez exposé aux fausses pièces.

  • le monnayeur mécanique

Comme le monnayeur comparateur, il ne reconnaît que deux ou trois types de pièces. Il fonctionne en reconnaissant les aspects physiques des pièces (poids, diamètre, épaisseur, magnétisme).

Son fonctionnement basique le rend lui aussi très susceptible d’accepter de fausses pièces de monnaie.

  • le monnayeur électronique programmable
monnayeur

Ce sont indiscutablement les monnayeurs les plus performants, que l’on retrouve de nos jours dans l’immense majorité des commerces qui utilisent ce type de machines.

Ils reconnaissent toutes les pièces grâce à une reconnaissance physique, électronique, magnétique et visuelle !

Même chose pour les billets, qu’il balaie électroniquement et pour lesquels il détecte en temps réel les faux billets grâce à une série de vérifications.

Ce type de monnayeur est programmé par le fabricant, selon la devise utilisée dans le commerce en question.

Il est relié à un logiciel central, lui-même relié au logiciel du terminal de paiement, et va être capable de faire une série impressionnante d’opérations : fonds de caisse, reconnaissance, calcul et rendu de monnaie, gestion des espèces en stock, journal de caisse, etc.

Lorsque vous vous équipez d’un nouveau monnayeur automatique, votre matériel de caisse initial et le logiciel que vous utilisez restent inchangés, de même que la façon dont vous saisissez les prix des articles (code prix, code-barres ou balance…)

Par ailleurs, si le monnayeur s’occupe de gérer les espèces, vous gardez le contrôle intégral sur les autres moyens de paiement : chèques et cartes bleues.

Les options 

Selon le modèle de monnayeur automatique que vous choisirez, vous aurez accès à diverses options à la carte. Parmi celles-ci :

  • identification des vendeurs avec paniers nominatifs
  • clé Dallas
  • lecteur d’empreintes

Notez par ailleurs que les grands fabricants proposent de personnaliser selon les besoins des commerçants les dimensions, options, design et finitions de votre caisse monnayeur automatique.

caisse monnayeur

Avantages du monnayeur automatique

Le monnayeur automatique est à envisager comme une caisse enregistreuse « nouvelle génération.

Sa forme est celle d’un coffre-fort “intelligent” : il trie, compte et rend la monnaie en espèces.

Facilitant ainsi le travail du commerçant qui n’a plus à s’occuper de l’encaissement et peut se consacrer au service uniquement.

Compatible avec les grands logiciels de caisse enregistreuse et TPV, le monnayeur automatique s’adapte aux besoins de votre activité.

Gain de temps

La machine est rapide et “libère” le commerçant, qui peut pendant ce temps continuer le service.

Le gain de temps est donc optimal et le flux de clients sans accroc.

Sécurité

La transaction est complètement sécurisée : ni les voleurs ni les employés qui auraient de mauvaises intentions n’accèdent aux espèces (il faut plusieurs clés pour ouvrir le coffre).

Le tronc central du monnayeur automatique est inviolable et il faut déjouer plusieurs niveaux de sécurité pour y accéder. Il rend les cambriolages extrêmement complexes, pour ne pas dire impossibles.

Le monnayeur est par exemple solidement scellé au sol, pour un poids minimum de 150 kilos.


Détection de faux billets

Le monnayeur est doté d’un détecteur intégré de fausse monnaie et rejette automatiquement les faux billets et fausses pièces.

Calculs automatiques

Son ordinateur fait les calculs et rend la monnaie sans aucune erreur.

Le journal de caisse et le contrôle des flux d’espèces sont entièrement automatisés via un logiciel.

Hygiène

Sur le plan de l’hygiène, les employés en contact avec des produits alimentaires n’ont pas à manipuler alternativement les pièces et billets.

Argent sale

Les espèces passent de mains en mains et voyagent dans le monde entier. À chaque échange, les pièces et billets manipulés se chargent de pollution de contact, qui passe de mains en mains.

D’autant plus si on ne se lave pas les mains après avoir manipulé des espèces et qu’on porte nos doigts à la bouche ou aux yeux !

On a recensé plus de 2400 bactéries différentes sur les billets en Euros. Parmi elles des bactéries à l’origine d’infections très dangereuses pour notre santé.

Citons parmi ces bactéries le staphylocoque (fièvre, douleurs, respiration difficile et accélération du pouls), les bacilles pathogènes (diarrhées, vomissements), le streptocoque (responsable de la méningite, pneumonie, pharyngite…), la listeria (que l’on retrouve dans les matières fécales…), l’E. coli (diarrhées, douleurs abdominales, nausées, vomissements.), etc.


La plupart des bactéries sont bénignes, mais certaines beaucoup moins, et sont à l’origine d’épidémies de gastro-entérites par exemple.

On retrouve aussi sur les billets des pollutions aux perturbateurs endocriniens, comme le bisphénol.

Les billets et les pièces de monnaie sont le meilleur transport de bactéries entre les personnes du monde entier. Techniquement, l’argent liquide est le produit le plus sale que vous puissiez manipuler au quotidien.

Notre conseil : lavez-vous soigneusement les mains ou désinfectez-les après chaque manipulation d’espèces ! Votre santé vous dira merci !

Gestion des espèces

Le fonds de caisse est géré automatiquement par la machine. Certains monnayeurs ont une capacité de 2000 pièces et 500 billets : bon à savoir, en particulier si vous gérez beaucoup de paiements en espèces dans une journée !

Profitabilité

Les utilisateurs de caisse enregistreuse avec monnayeur automatique signalent une augmentation de leurs bénéfices entre 5 et 10 %, simplement en raison de la fin des erreurs de caisse et vols internes.

Caisse monnayeur automatique : prix

Évidemment, tous les avantages offerts par le monnayeur automatique, tant sur les opérations elles-mêmes que sur la productivité et la comptabilité ou le confort des employés, ont un prix.

À l’achat, un monnayeur automatique vaut de 2000 € à 10 000 €.

Ce qui est bien entendu un investissement, mais qu’il convient de concevoir dans la durée, avec les gains de temps, de tranquillité et d’argent impliqués.

Pour la location monnayeur automatique, qui peut être une alternative intéressante, comptez 300 à 450 € par mois pour la location d’un monnayeur automatique Paris, monnayeur automatique Île-de-France ou monnayeur automatique Belgique.

Si vous utilisez déjà un terminal point de vente informatique, vous n’aurez pas à mettre à jour votre équipement ni à investir dans une nouvelle caisse enregistreuse.

Du point de vue de l’aménagement aussi, il existe des monnayeurs monoblocs qui ne demanderont pas de réagencer votre comptoir et seront simplement fixés au sol.

Certains modèles très compacts sont particulièrement appréciés pour ne pas donner au commerçant l’impression d’installer un coffre-fort ou un distributeur à billets sur son comptoir de boulangerie par exemple !